Histoire de l’ouvrage-G

 L’ouvrage « G » était un centre de détection pourvu de six antennes radars palmier et d’une antenne UHF disposée sur le fort Lefebvre
 situé au sommet du mont Salbert et davantage connu pour sa situation géographique idéale offrant un panorama de choix sur la ville de Belfort, les Vosges et le Jura.
 Situé à 100m en contrebas du fort Lefebvre ( 1870) , il s’agit d’une extension et d’une modernisation des 3 abris caverne.
 L’entrée des hommes et l’entrée du matériel sont visibles sur la gauche en montant au sommet du Salbert.
 La dénomination militaire de cet ouvrage était «Ouvrage G» , « Station Maître Radar 60/921 » ou « SMR 60/921 » classé secret defense.
 Il s’inscrit dans un ensemble d’ouvrages décidé par l’OTAN
 – la SMR 40/921 ( ouvrage F ) situé dans le fort François de Guise proximité de Metz
 – la SMR 50/921 ( ouvrage H ) situé dans l’ouvrage Maginot du Hochwald, près de Wissembourg.
 Les militaires présents dans l’ouvrage G étaient surnommés « les aviateurs » par les Belfortains.
 Environ 500 « aviateurs »vivaient dans ce complexe. Nombre d’entre eux était aussi des appelés belfortains plus particulièrement les soutiens de famille
 L’ouvrage était équipé d’un système de recyclage de l’air et d’un chauffage central au mazout, dont les cuves sont toujours présentes et toujours odorantes
 L’ouvrage offrait une autonomie en eau et énergie de 3 à 4 mois.
 Situation : route du Salbert – CRAVANCHE
 Suivi la rue du Salbert durant 3 km, l’entrée de l’ouvrage se situe à 1 km du sommet.

quelques photos